La bise au travail
Mots-clés :
Savoir-vivre en société... conseil du professeur CHORON

La bise au travail ? Mode d'emploi :

Pour dire bonjour à une femme au travail, soit on lui fait la bise si on est assez intime, soit on lui serre la main pour marquer la distance. La procédure et les problèmes sont à peu pràs similaires au tutoiement vouvoiement, mais en pire.
La première approche est décisive. Si vous lui serrez la main, vous pourrez éventuellement lui faire la bise plus tard, quand vous serez plus intimes et éventuellement + si affinités. Si vous lui faites la bise la première fois, vous ne pourrez plus faire marche arrière sans qu'elle ressente cela comme une offense envers sa féminité.
Nul doute que si vous faites la bise la première fois, car elle semble sympathique, alors elle se révélera une véritable teigne, la pire charogne, et vous serez bien le seul à faire la bise à ce tromblon. Cette première approche vous obligera à faire la bise pendant 10 ans.
Plus complexe encore est la situation où vous devez saluer plusieurs femmes (généralement près de la machine à café...) auxquelles vous faites la bise à certaines et serrez la main à d'autres lorsque vous les croisez individuellement. Ce moment est terrible. Soit vous les traitez toutes pareilles et vous en vexez la moitié. Soit vous les différenciez et vous en vexez également la moitié.
- Si vous leur serrez toutes la main, vous passez pour un goujat
- Si vous leur faites toutes la bise, vous passez pour un sans gêne et cela vous prend une heure par jour.

En conclusion :
Pour éviter tous ces problèmes il reste la solution de ne pas vous arrêter et de saluer le troupeau de la main en lançant :
- Salut les grognasses, alors ça jacasse...
Elles sont alors toutes vexées, il n'y a pas de jalouses et cela vous aura pris une seconde (ce n'est pas une raison pour aller embrasser des hommes avec le temps que vous avez gagné)...